Les outils d’évaluation du fonctionnement cognitif: le WISC IV

7 juin 2014

wisc4 - autismes et potentielsLe WISC-IV, en français l’échelle d’intelligence de Wechsler pour enfants et adolescents – 4ème édition – mesure le QI total ainsi que 4 indices: compréhension verbale, raisonnement perceptif, vitesse de traitement et mémoire de travail. Il concerne les enfants de 6 à 16 ans et dure de 60 à 90 minutes.

Les items en gras sont obligatoires. Les autres permettent de suppléer à un problème. Mais, attention, si l’examinateur doit en utiliser plus de 2 alors le test ne pourra être validé.

Les chiffres entre parenthèses représentent la place de l’item dans le test.

L’indice de compréhension verbale (ICV) se calcule par 3 items obligatoires et 2 pour suppléer:

  • Similitude (2) entrée auditive avec réponse orale, met en évidence les capacités linguistiques. La réussite à cet item peut démontrer un bon niveau intellectuel, de bonnes capacités de réflexion, de raisonnement et de logique (surtout si l’item des cubes est réussi aussi), de bonnes dispositions pour l’abstraction et l’intelligence dite conceptuelle. Cela élimine une suspicion de retard mental. Un échec à cet item doit être relativisé par la possibilité de biais culturels mais il peut refléter un déficit au niveau du langage ou un retard mental.
  • Vocabulaire (6) entrée auditive avec réponse orale, observe la manipulation des concepts verbaux. Une réussite à cet item permet de penser à une bonne adaptation scolaire, un niveau socio-culturel élevé, un goût pour la lecture avec un bon niveau intellectuel et une bonne mémorisation. Les réponses en écholalie dans cet item doivent être prises au sérieux.
  • Compréhension (9) entrée auditive avec réponse orale, met en avant le niveau de langage,la curiosité et l’ouverture au monde mais elle est très dépendante de l’environnement socio-culturel de l’enfant. Une réussite peut démontrer un bon repérage des normes sociales et de la vie pratique, une curiosité d’esprit, une ouverture sur le monde. Un échec peut montrer un manque d’intérêt, un niveau verbal faible ou de l’anxiété.
  • Information (13) culture générale est très dépendante de l’environnement socio-culturel et scolaire de l’enfant. Une réussite à cet item peut permettre de penser que l’enfant aura une bonne scolarité, qu’il a une certaine maturité et des capacités de communication. Il faut cependant faire attention à une « sur-éducation » qui peut se trouver chez certains déficients. Il faut porter une attention particulière à son niveau socio-culturel qui peut donner de mauvais résultat et donc sous estimer ses possibilités. un échec peut être la conséquence d’un langage pauvre ou d’une anxiété.
  • Raisonnement verbal (15) met en avant la capacité à regrouper des parties en un tout, à manipuler des concepts verbaux. Une réussite à cet item peut montrer une intelligence verbale, une bonne classification logique et une flexibilité de la pensée.

L’indice de raisonnement perceptif (IRP) utilise 3 items obligatoires et 1 pour suppléer:

  • Cubes (1) entrée visuelle avec réponse motrice, observe les capacités visuelles et spatiales, l’organisation et les séquences de gestes intentionnels en reproduction de modèles. Il faut comparer cet item avec celui de Similitudes. Si les scores sont bons dans les 2, alors l’enfant a certainement de bonnes capacités de raisonnement et de logique. Si l’indice de raisonnement perceptif est supérieur à celui de compréhension verbale alors il aura un mode d’approche plus technique. Une réussite à ce test met en avant de bonnes capacités de représentation mentale et symbolique. Un échec peut démontrer des difficultés perceptives, une mauvaise organisation de l’espace, une analyse de la structure, une dyspraxie, une apraxie constructive, une déficience intellectuelle, une immaturité.
  • Identification de concepts (4) entrée visuelle avec réponse par pointage n’impliquant ni verbalisation ni motricité. Une réussite à cet item met en avant de bonnes capacités opératoires et un accès à une pensée catégorielle; un échec une immaturité du processus de pensée, une difficulté à conceptualiser, un déficit au niveau du langage.
  • Matrices (8) entrée visuelle et réponse par pointage, l’enfant doit conserver l’information en mémoire et raisonner dessus en même temps. Une réussite à cet item peut montrer de bonnes capacités de représentation mentale et symbolique, de mémoire de travail et de flexibilité mentale.
  • Complètement d’images (11) entrée visuelle avec réponse par pointage ou par langage peu élaboré, met en avant les capacités à analyser des détails, à fixer son attention. Une réussite permet de montrer un sens de l’observation actif et efficace; un échec un désintérêt, une immaturité, une attention faible ou une inaptitude à analyser.

L’indice de mémoire de traitement (IMT) se calcule par 2 items obligatoires et 1 pour suppléer:

  • Mémoire des chiffres (3) à court terme par des séquences à répéter à l’endroit, mémoire de travail par des séquences à répéter à l’envers. entrée auditive avec réponse orale. Un échec à ce test peut montrer une dyslexie, des troubles de la mémoire immédiate, des troubles de l’attention, des anxiétés ou des problèmes d’audition.
  • Séquences lettres- chiffres (7) entrée auditive avec réponse orale, met en avant la mémoire de travail
  • Arithmétique (14) observe l’attention, le stockage de la consigne, la compréhension et la manipulation des nombres. Une réussite à cet item peut démontrer une bonne adaptation scolaire, de bonnes capacités de raisonnement, de mémoire et de concentration; un échec ici associé à un échec aux items codes, information et vocabulaire démontre de grandes difficultés d’apprentissage. Cela peut être du à des troubles de la mémoire, de l’attention, de la représentation symbolique.

L’indice de vitesse de traitement (IVT) utilse 2 items obligatoires et 1 pour suppléer:

  • Codes (5) entrée visuelle avec réponse orale pour par pointage, permet  de mesurer la vitesse d’apprentissage, de traitement et de l’attention. Une réussite à ce test peut montrer une bonne coordination visuo-motrice, une rapidité, une précision et des capacités d’apprentissage; un échec peuvent induire des troubles de l’attention, de la concentration, une dyslexie, des difficultés motrices ou d’organisation spatiale.
  • Symboles (10) entrée visuelle avec réponse par pointage ou orale, évalue la discrimination visuelle et la vitesse de traitement. une réussite montre une bonne discrimination visuelle et organisation visuo-spatiale; un échec peut venir d’anxiété, de troubles des apprentissages, d’une hyperactivité.
  • Barrage (12) entrée visuelle avec réponse orale ou par pointage, évalue la discrimination visuelle et l’attention

Les notes des items standards se situent entre 7 et 13 pour la moyenne, si elles sont inférieures à 4, l’enfant est très déficient dans cet item.

Certains points durant la passation peuvent fausser les résultats. C’est le cas de la compréhension des taches, de l’intérêt de de la motivation de l’enfant, de son humeur générale, de ses réactions émotionnelles, de sa mémoire, de sa fatigue, de ses réactions motrices, de son attitude face à l’examinateur.

Au niveau des troubles du langage, l’indice de compréhension verbale est souvent inférieur à l’indice de raisonnement perceptif. Au niveau des troubles de la lecture, l’indice de mémoire de travail est souvent bas car la lecture demande des capacités de mémoire à court terme et de mémoire de travail. Au niveau des troubles déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité, l’échec se retrouve souvent dans les indices de vitesse de traitement, de raisonnement perceptif et de mémoire de travail. Au niveau des troubles de la motricité, l »indice de raisonnement perceptif est souvent inférieur à l’indice de compréhension verbale.

Une grande partie de cet article a été rédigée en janvier 2012 par Delphine Ducarme. Nous la remercions pour ce partage.